Nous connaître

Découvrez votre producteur de vin près de Tournus

Producteur de vin près de Tournus dans le département de Saône-et-Loire, je vous invite à découvrir l’histoire de notre exploitation viticole, le Domaine Gérald Talmard qui a pris de l’ampleur au fil des années.

Notre histoire

Implanté à proximité de Mâcon, Feillens et Cluny, le domaine a évolué au fil des générations et des siècles passés. Mon grand-père paternel, Joseph, a effectué une recherche généalogique sur notre famille. Mes ancêtres sont clunysois et sont arrivés sur la commune de Chardonnay vers 1900. Une migration bien locale dans notre Bourgogne natale.

En 1645, à Cluny, la famille Talmard exploitait déjà des vignes et faisait également de l’élevage et d’autres cultures. Depuis, il y a toujours eu de la vigne dans la famille. Mais au départ, il s’agissait juste d’une petite production familiale pour une consommation personnelle.

Juste avant la deuxième guerre mondiale, les caves coopératives se développent en France. Alors, Chardonnay a vu sa cave arriver en 1936 et mon grand-père Joseph est devenu coopérateur et a livré sa production à la cave.

Jusqu’aux années 1970, les raisins sont livrés au chai de Chardonnay. Ensuite, les vignes sont retirées de la cave car Paul et Philibert se sont installés. Ils vendront leur récolte, mais sans la vinifier eux-mêmes

Mais depuis 1975, Philibert a vinifié sa première récolte sur le domaine. C’est le début d’une nouvelle ère. Dans ces années-là, peu de domaines vinifient leur production. L’expansion des ventes sur le marché est assez facile, pour celui qui produit un vin sain et aux qualités gustatives appréciables.

Les années 1980 ont vu dans toute la région mâconnaise une expansion, peut-être trop rapide, des surfaces de vignes. Les volumes de vins du Mâconnais ont augmenté, la qualité a été assez disparate. Le consommateur avait besoin de référence, tant les « Mâcon Blanc » sont différents du nord au sud de notre vignoble.

Les années 1990 ont conforté la place du domaine Talmard comme une valeur sûre, gage de qualité et de responsabilité vis-à-vis de ses produits.

Depuis 1997, le domaine a été séparé en deux entités. Philibert et moi avons commencé à travailler ensemble en partageant notre savoir-faire respectif et l’ expérience acquise au fil des vinifications, mais aussi la connaissance de la chimie propre au vin et de la biologie de la vigne permettent de faire évoluer nos vins. Chacun écoutant l’autre, conseillant l’autre, afin d’optimiser nos savoirs et continuer la lignée familiale.

En 2010, Philibert a pris officiellement sa retraite, mais il n’a pas cessé de visiter le domaine et le vignoble. En effet, nous ne renonçons pas à une passion du jour au lendemain, il reste toujours des choses à donner et à partager. L’histoire, un monde sans fin, qu’il nous appartient d’écrire et de partager.

Domaine TALMARD Gérald

Notre savoir-faire

Grâce à l’expérience de notre famille dans la culture de la vigne, depuis 1645, nous avons acquis un savoir-faire, tant en vinification des vins (depuis 1975) qu’ en culture de la vigne. Expérience que nous remettons en cause régulièrement, au fur et mesure des années.

A partir de 2010, j’ai travaillé dans la perspective d’améliorer et d’optimiser mon emprunte environnementale.

Depuis 2013, mon domaine est certifié HVE (Haute Valeur Environnementale) :

– Amélioration de la biodiversité (haies vives, prairies non cultivées).

– Réduction de 30 % des engrais et produits phytosanitaires (bio et non bio).

– Récupération des eaux de pluie et installation de panneaux photovoltaïques afin de limiter les ressources énergétiques.

La vigne, culture pérenne, peut pousser jusqu’à 6 cm par jour au plus fort de son développement. Nous devons ainsi la palisser et l’écimer (ou procéder au rognage) afin de contenir sa vigueur et de la forcer à alimenter surtout ses fruits et non ses rameaux.

Le printemps et le début de l’été constituent la période critique pour la production et aussi pour la qualité du raisin. En effet, entre le mois de mai et la mi-juillet, la vigne a besoin d’être protégée de diverses agressions (mildiou, oïdium, black-rot, …) afin de garantir une quantité suffisante de raisins et une bonne qualité aussi.

L’été est plus propice à la maturation du raisin, c’est là qu’il va acquérir la qualité du millésime, trop d’eau et pas assez de soleil et nous aurons un millésime dilué avec une maturation plus difficile à atteindre.

La fin de l’été, septembre voire octobre, voit arriver les vendanges. Les parcelles sont récoltées suivant l’avancée de la maturité. Maturité qui peut être disparate selon les parcelles. D’où une bonne connaissance du vignoble permettant de réussir ces vendanges. La météo ne nous permet quelquefois pas de faire comme bon nous semble.

En un mot, nous sommes dépendants de la nature que nous ne pouvons pas maîtriser, juste aider et guider vers le chemin qui nous convient le mieux.

L’année 1975 fut le premier millésime vinifié par Philibert. Depuis, nous avons toujours vinifié nos vins avec attention et dans le respect du produit.

Arrivé sur le domaine en 1997 après mes études et plusieurs stages dans diverses régions de France (Chablis, Provence, Val de Loire), j’ai appris au fil des ans le potentiel et la nature du vin que nous pouvons produire.

J’ai préféré orienter la vinification pour développer le côté fruité et floral du cépage Chardonnay, cépage caméléon qui va s’exprimer de différentes manières selon le sol sur lequel il vit.

Actuellement, je vinifie avec des levures indigènes, propre à notre vignoble, avec un contrôle de la température pour laisser un maximum de composé se former lors de la fermentation. Nous utilisons uniquement des produits naturels (SO2 issu de carrière et non de pétrochimie). Nous n’employons pas non plus de produits dits « allergènes ».

Une fois les fermentations terminées, dans l’hiver, nos cuves sont soutirées afin d’éliminer la « lie » (dépôt naturel de levures et bactéries mortes, …). Ensuite, les vins restent en cuve jusqu’à leur préparation pour une mise en bouteille. Celle-ci se faisant au fil de l’année, selon les besoins en stock. Nos vins, le Mâcon-Uchizy et le Mâcon-Chardonnay, se conserveront environ 5 ans dans des conditions convenables.

Pour plus de renseignements sur l’histoire de notre exploitation viticole ou pour passer une commande , n’hésitez pas à nous contacter au 03.85.40.59.40 ou au 06.03.19.56.47.